L’ostéopathie

C’est pour qui?

Soin en Ostéopathie au coût de 75$

* Consultation d'une durée de 55 minutes *

Des reçus sont émis pour vos remboursements de frais médicaux ou vos déductions d’impôts.

Prenez un rendez-vous

** CONGÉ DE MATERNITÉ

Pause des soins en ostéopathie de la mi-octobre jusqu’à début janvier 2021

L’ostéopathie et la grossesse

Durant la grossesse et après l’accouchement, le corps d’une femme subit de nombreux changements rapides et significatifs. Pour profiter pleinement de cette expérience, l’ostéopathie propose des soins, avant et après, servant à assurer la souplesse et le bien-être du bassin, de la colonne, l’amélioration de la respiration et pour répondre aux inquiétudes liées aux répercussions de la grossesse sur le corps de la femme.

Source : Ostéopathie Québec

L’ostéopathie et les bébés

L’ostéopathie soigne le corps encore souple et malléable des nouveau-nés en agissant sur les contraintes que le bébé a subies durant le travail et la délivrance. Il aide ainsi le poupon à vaincre les difficultés à avaler ou à téter, les maux de ventre (colique), les maux d’oreilles (otite), les problèmes de tête plate (plagiocéphalie) ou la tête qui tourne toujours du même côté (torticolis).

Source : Ostéopathie Québec

L’ostéopathie et les enfants

Les jeunes enfants sont à l’âge de la découverte du monde. L’ostéopathie les assiste et veille à leur saine croissance en permettant à leur corps de vivre et de se mouvoir sans problème. Après une grosse chute, une vilaine grippe ou dans le cas de douleurs au cou, aux genoux ou ailleurs, l’ostéopathe agit doucement en soulageant les zones endolories. Ainsi, il permet aux jeunes de bouger et de grandir sans en souffrir.
Durant cette période, les enfants fréquentent plusieurs milieux : l’école, les amis, les loisirs. Leur vie dépasse le cadre rassurant de la maison. En corrigeant les déséquilibres qui se présentent, l’ostéopathie encourage leur corps à trouver un rythme sain et adapté. Mieux dans leur corps, les enfants auront plus de facilité à se calmer, à se concentrer, à dormir et… à s’amuser!

Source : Ostéopathie Québec

L’ostéopathie et les adolescents

L’adolescence est une période de transformation durant laquelle se produisent de multiples changements affectant le jeune et son entourage. L’ostéopathe facilite l’adaptation du corps durant cet âge exigeant où l’enfant devient un adulte. En vérifiant l’état des systèmes du corps (circulatoire, nerveux, hormonal), il facilite les échanges en évitant les excès de douleur, de fatigue, de stress, d’hormones ou de colère.

Source : Ostéopathie Québec

L’ostéopathie et les adultes

Les défis de la vie sont nombreux; à la poursuite des projets personnels s’ajoutent les responsabilités, les obligations et les imprévus. L’adaptation quotidienne surcharge le corps qui, dépassé par les événements, devient vulnérable. L’ostéopathie l’aide en restaurant l’état des parties négligées : le dos, la tête (les nerfs), les membres, le système digestif et plus. Ensuite, il ajuste le rythme pour que le corps s’autoguérisse.

Source : Ostéopathie Québec

L’ostéopathie et le troisième âge

Le vieillissement du corps est un processus normal. Le poids des années et la fatigue s’accumulent. L’usure de ses systèmes le rend plus vulnérable aux intempéries : grippes, bronchites et maux sont alors plus fréquents, les articulations bougent mal, etc. L’ostéopathie ralentit ce processus en favorisant la circulation, en soulageant les douleurs, en rétablissant l’équilibre et en renforçant l’immunité. Autant de façons d’aider à apprécier l’âge d’or.

Source : Ostéopathie Québec

L’ostéopathie et les sportifs

L’activité physique a avantage à être pratiquée correctement, sans quoi le risque de blessure augmente. L’ostéopathe aguerri est en mesure d’identifier les déséquilibres pour les soigner ou pour guider le sportif vers une résolution. Il peut réparer les séquelles de traumatismes ou prévenir les complications.

Source : Ostéopathie Québec

L’ostéopathie et la convalescence et la réadaptation

Le rétablissement d’une grave blessure ou d’une intervention chirurgicale (opération) majeure peut déstabiliser le corps et, dans ce cas, il perd ses repères. L’ostéopathie lui redonne des références saines en replaçant ce qui a été déplacé (vertèbres, organes, coccyx, etc.), en travaillant sur les adhérences (cicatrices, ablations, orthèses) et en équilibrant le système nerveux pour bien vivre avec ces changements.

Source : Ostéopathie Québec

Maryse Prieur

Maryse Prieur

B. Sc. Ostéopathie, D.O

La propriétaire, Maryse Prieur, est bachelière en sciences de l’ostéopathie de l’Université de Wales en Angleterre en partenariat avec le Collège d’Études Ostéopathiques à Montréal (CEOM) depuis 2015. Son diplôme est accompagné d’une mention d’honneur pour ses résultats scolaires. Maryse pratique depuis ce temps auprès de femmes enceintes, de nourrissons, de bébés, d’enfants, d’adolescents, d’adultes et de retraités. Elle porte un intérêt particulier pour la pédiatrie. À travers sa pratique, celle-ci a entrepris des études supérieures en ostéopathie (2e cycle) et a obtenu le titre de D.O en 2018. Son mémoire adressait les effets de l’ostéopathie sur la performance visuelle chez une population ayant reçu des impacts au crâne tels que les commotions cérébrales. Depuis 2020, Maryse est également correctrice et membre du jury lors d’évaluations académiques de premier cycle en ostéopathie à Montréal (CEOM). Elle débute d’ailleurs cette même année l’écriture d’articles en ostéopathie. Son premier article concerne le développement moteur des bébés en relation avec le port de couches lavables (magazine Moi Parent, édition printemps 2020). De plus, celle-ci fait du bénévolat annuellement en offrant des soins en ostéopathie pour les bébés et les enfants dans la région de Lanaudière via des organismes à but non lucratif.

Également, Maryse est détentrice d’un certificat de massothérapie (M.K.O) depuis 2009. Elle a pratiqué la massothérapie pendant près de 5 ans dans deux cliniques à Montréal (Kinatex Sports Physio et Centre Santé Sourire) et a participé à de nombreux évènements sportifs comme thérapeute.

Avant de s’être passionnée pour la science, Maryse a présidé une compagnie de danse (Les Concours de Danse du Québec) pendant 8 ans, ainsi que dirigé une école de danse (École de danse Maryse Prieur) près de 10 ans en Mauricie. Celle-ci a étudié la danse en milieu privé (CA, É.-U.), ainsi qu’en milieu public (UQAM).